La Guadeloupe et ses usages en matière de sms… le SMS Guadeloupe dans tous ses états ! SMS Guadeloupe : Testez notre plateforme d’envoi SMS TextingHouse. Pourquoi payez plus cher ? les offres qui passent par les opérateurs locaux sont 40% plus chers. Profitez de nos SMS en Guadeloupe : Testez notre plateforme d’envoi SMS TextingHouse. Application simple et fiable sans abonnement ni engagement SMS à partir de 0,05 € HT. 10 SMS offerts pour testez la solution. 

Notre extension sms pro TextingHouse est disponible ici :
Également disponible sur :

SMS Guadeloupe : une rapide situation géographique et démographique

Afin de poser le décor et nous mettre à décortiquer les données SMS Guadeloupe, rappelons quelques infos sur ce TCOM : Ile des caraïbes, la Guadeloupe est située à 7578 km de la capitale métropolitaine. Le département a une superficie de 1 681,6 km2 avec une population de 393 392 habitants. La tendance du territoire est à une diminution du peuplement très faible de lors de 0,1% en moyenne par an. Selon l’IEDOM qui se base sur les données 2011 de l’INSEE, la typologie est marquée par un vieillissement de la population (+2,6% de + de 60 ans) et par les ménages à mono composition qui augmentent pour se rapprocher du niveau métropolitain.

SMS Guadeloupe : Tour d’horizon économique

Sur le plan économique, l’IEDOM évoque une reprise de l’économie sur 2016 avec, à l’instar de la nouvelle Calédonie, une forte présence du secteur tertiaire. Le territoire a fait progresser son PIB de 1,9% en 2015. L’île ait connu une forte croissance entre 2000 et 2007 avec une moyenne de 5% par an., puis fût marquée par une nette stagnation en 2009 avec la crise mondiale et les mouvements de grève.

SMS Guadeloupe : Situation de l’emploi

La situation de l’emploi, toujours selon le rapport de l’IEDOM, indique un taux de chômage important lié à la dominance de secteur tertiaire et la forte représentation salariale des revenus. Le territoire a comptabilisé 38000 chômeurs en 2016. Les demandeurs d’emploi de moins de 25 ans s’en sortent mieux (-2,6%) que les plus de 50 ans(+3,7%) mais ce résultat en valeur relative de progression s’inverse via le prisme des catégories car le chômage touche essentiellement les jeunes qui représentent 47% des demandeurs d’emploi. Ces chiffres sont relayés par les statistiques de la population active estimée à 159000 personnes, dont 52,2% sont des femmes. La répartition du taux d’emploi des actifs est de 68% à temps plein, 20 % à temps partiel et 12% en sous-emploi entre les saisonniers, les contrats aidés et les missions d’intérim. Une donnée deux fois supérieur au niveau national. À noter, la progression du nombre d’offres d’emploi agrégées par le Pôle Emploi qui progresse de 2% en 2016.

SMS Guadeloupe : La consommation des ménages, du secteur marchand et non marchand

Coté consommation l’indice des prix reste relativement stable aidé par la baisse des prix des produits pétroliers. Les prix de l’alimentation progressent de 1,1% avec une augmentation de 0,7% hors produits frais qui progressent de 1,9%. Rappelons que, dans ce département, tout comme pour la Réunion, la Martinique et la Guyane, le commerce des produits pétroliers est régulé par décret avec une fixation du prix des carburants révisée chaque mois. Enfin, la loi contre la vie chère qui pèse également sur l’inflation avec, parmi d’autres mesures, une liste de produits de consommation courante dont le prix est fixé réglementairement. Cette démarche a été instituée par la création d’observatoires des prix afin d’encadrer les démarches de formation des prix par l’obligation de reddition des coûts.

La consommation des administrations augmente de 3% en volume ce qui participe à l’évolution du PIB pour la période. La consommation des ménages continue de progresser et apporte sa contribution à hauteur de 0,4% de la croissance.

SMS Guadeloupe : Les échanges commerciaux

Les investissements et les échanges commerciaux progressent également. Coté import-export la balance indique respectivement une hausse de 1,6 et 4% en volume. Le secteur économique est largement dominé par le secteur des services qui est le principal créateur de richesse. Sa contribution est à hauteur de 85,4% de la valeur ajoutée tout secteur confondu.

Les exportations, notamment grâce à l’activité agricole, s’améliorent de 2,6%. A noter la variation de l’exportation de matériels de transport à plus de 74% sur l’année. Les autres échanges extérieurs, hors ceux précités, sont en hausse avec une progression soutenue des importation à hauteur de 2,5%.

SMS Guadeloupe Plage de la Caravelle IMG BLOG

SMS Guadeloupe : Situation des principaux secteurs

Le tissu économique est composé à majorité de TPE PME qui composent 38,2% de la valeur ajoutée du département. Rappelons que le secteur tertiaire tout segment confondu représente 86,8% des emplois occupés. Le commerce et les activités immobilières dominent ce secteur représentant 23,5 et 23,7% de la valeur ajoutée.

Le secteur marchand, l’industrie et les secteurs traditionnels de l’agriculture et du BTP varient de manière peu sensible sur la décennie selon les chiffres de l’IEDOM appuyés sur les comptes définitifs de l’INSEE en 2011. Le manque de grands projets plombe l’activité BTP qui contribue à hauteur de 5,8% à la valeur ajoutée. Ce secteur représente 14% des emplois et 14% des entreprises du département Cependant, cette activité économique a vu 428 nouveaux entrants se créer tout au long de la chaine de valeur de ce secteur.

L’environnement et l’énergie représentent 2,7% de la VA avec une représentativité de 0,5% des entreprises de cette RUP.

Le commerce est plutôt bien situé en générant 11,1 % de la richesse créée tout en faisant face à un phénomène de concentration des acteurs. Il comptabilise une baisse du nombre des entreprises de 4 points entre 2008 et 2016. Le secteur automobile est en bonne santé avec une reprise entamée en 2014. Les ventes de véhicules particuliers progressent de 5,8%, celles des utilitaires de 3,2%.

Mais le commerce n’est pas le seul à retrouver du souffle. Le secteur du tourisme continue son parcours positif avec une fréquentation en hausse de 4% dont bénéficie l’activité hôtelière qui repartait déjà à la hausse l’an passé. Les professionnels semblent prêts à relancer les investissements.

Le tourisme en hausse se répercute sur le secteur du transport aériens qui s’accroit de 7,8% alors que l’ensemble du secteur du transport réalise 3% de la valeur ajoutée.

Enfin pour clôturer le volet économique, faisons un point sur les autres secteurs marchands qui regroupent :

  • les services aux entreprises,
  • les services aux particuliers,
  • les services bancaires,
  • les assurances
  • l’immobilier

Ces secteurs d’activités représentent 33% de la valeur ajoutée avec une représentation de 48,6% des entreprises.

Concernant l’écologie des entreprises, l’entreprenariat est marquée par une baisse du nombre de créations d’entreprises de 11,6% en 2016.

SMS Guadeloupe : Analyse de l’activité des télécoms

Afin de mieux comprendre les chiffres du segment sms Guadeloupe, faisons un tour d’horizon du secteur télécom en commentant les données mises à disposition par l’ARCEP.

Le nombre total d’abonnés au service de téléphonie fixe est en repli de 1,5%. Cependant, les revenus des services fixes progressent de 9,1%. Les guadeloupéens passent en moyenne 4H30 au téléphone fixe par mois. Le nombre d’abonnement à l’internet haut et très haut débit est de 153000. Soit une évolution du nombre d’abonnement de 1,5% Saint Barthélémy compris.

En matière de communication mobile, la consommation vocale en temps reste inférieure à celle de la métropole avec une consommation moyenne de 2h40 par ligne mobile. Soit un total de 1262 millions minutes d’appel sur l’année 2016. La consommation de données par les mobiles s’élève à 358 Mo mensuel par carte SIM avec un trafic annuel total de 2687 To.

Le taux de pénétration des services mobiles est de 143 % avec un repli de 11 points par rapport à l’année précédente. Le parc actif de cartes prépayées s’élève à 227000 cartes dévoilant une baisse de 10,9 %. Les guadeloupéens ont envoyés 470 millions de sms au cours de l’année. Soit une baisse de 17% en un an alors que le département compte 634000 abonnés aux services mobiles.

Il est important de rappeler que la baisse de sms ne reflète que les usages des consommateurs en téléphonie mobile. Elle ne prend pas en compte le volume d’achat  sms de gros par des professionnels en lien direct avec des opérateurs locaux, nationaux ou internationaux. La comptabilisation de sms envoyés par nos services indique une forte évolution des sms d’alerte du secteur non marchands alors que les campagnes sms progressent dans les catégories TPE/PME du secteur marchand notamment pour les petites structures du tertiaire ainsi que le segment du CHRD. À suivre…

Vous pouvez retrouver les articles sur les autres TCOM ainsi que des conseils et astuces pour mener vos campagnes mailing sms sur  :